fbpx

Portrait d’artisan : Raphaël Zweidler

9 janvier 2023

Partager

Temps de lecture : 4 minutes

Raphaël Zweidler crée des meubles, des lampes et des accessoires à partir de béton, de métal et de bois réutilisés. On reconnaît ses oeuvres à leurs lignes simples et industrielles. Chaque pièce qu’il conçoit est d’ailleurs unique (sauf pour celles vendues sur la plateforme Fabrique 1840 de Simons). 

Entrepreneur en construction, Raphaël développe sa marque de meubles et de lampes en parallèle depuis quelques d’années.

« Le béton a toujours été dans mon univers. Avant de créer des lampes ou des meubles avec ce matériau, je réalisais du moulage, des escaliers et des devantures de foyer en béton pour ceux qui n’avaient pas les moyens de se payer de la pierre ou terrazzo », confie Raphaël.

Un mariage des matières

C’est en récupérant des restants de béton sur ses contrats en construction qu’il commence à faire des tests avec ces matières. « Quand tu fais une coulée de béton, tu as toujours des surplus, je pouvais donc les réutiliser dans de petits moulages », explique-t-il.

Le mariage des matières se fait, et Raphaël commence même à intégrer de ses créations à la décoration des projets de ses clients. Puis il constate un bel engouement pour ses créations. « À un moment donné, c’est devenu plus sérieux. Les gens s’y intéressaient vraiment et trouvaient ça très original », révèle le créateur.

Une clientèle grandissante

En 2018, Raphaël ouvre une boutique pop-up (qui dure près de six mois) sur la rue Bernard à Montréal, en plein cœur du Mile-End. « Je voulais prendre le pouls des citadins. Je voulais comprendre ce qu’ils avaient envie d’acheter. Comme une étude de marché mais sur place. » Il s’y crée entre autres une clientèle américaine, formée de gens venus de Boston et New York. Et comprend l’importance d’offrir des pièces plus faciles à acheter rapidement, comme des chandeliers, des plateaux, et même des cocotiers. 

Raphaël participe également à plusieurs pop-ups à la boutique de meubles et de décoration West Elm dans le quartier Griffintown à Montréal, et c’est un succès chaque fois. Son inventaire s’y vend toujours rapidement en un weekend.

QU’EST-CE QUE L’ACCÉLÉRATEUR T’A APPORTÉ?

« La diversité des intervenants est super intéressante. On a accès à des théoriciens hyper pertinents de l’École des entrepreneurs, qui analysent des données à plus grandes échelles. Et aussi à des entrepreneurs et des artisans qui comprennent notre réalité. Leurs témoignages sont vraiment intéressants. Par exemple, l’artisane Catherine Labonté, qui souffle du verre et nous explique comment en faire l’exportation et l’expédition. L’opérationnel, c’est le nerf de la guerre, et c’est pratique d’avoir quelqu’un qui vient nous en parler concrètement. »

« On a accès à des théoriciens hyper pertinents de l’École des entrepreneurs, qui analysent des données à plus grandes échelles. Et aussi à des entrepreneurs et des artisans qui comprennent notre réalité. »

– La créateur Raphaël Zweidler,
membre de la cohorte 2022 de Quartier Artisan

QUE RETIRES-TU DE TON EXPÉRIENCE CHEZ QUARTIER ARTISAN?

« Tout le monde devrait faire l’Accélérateur. Pour comprendre où tu te situes en tant qu’entrepreneur et être en accord avec qui tu es et ce que tu vends. C’est la prémisse de base. C’est aussi un exercice de croissance personnelle et de confiance. Tu abordes des sujets comme le self care, comment avoir une vie professionnelle et personnelle plus équilibrée. Parce que les gens en affaires, on a tendance à être workaholic. Aussi, obtenir des outils pour avoir des finances saines, ça apporte une paix d’esprit et une autre façon d’aborder ta business. Tu sors de là plus outillé à tous les niveaux. J’appelle ça mon petit groupe de thérapie. »

QUE PRÉFÈRES-TU DE LAC-MÉGANTIC?

« C’est une ville moderne et actuelle. Avec le lac, entre autres, c’est un coin qui a beaucoup d’attraits si tu aimes le plein air. La population est jeune, on le voit avec toutes les petites familles qui se promènent dans la ville. On voit aussi des citadins qui arrivent et travaillent à partir de leur résidence secondaire. Le télétravail favorise les régions comme celle-ci. »

OÙ ACHETER LES CRÉATIONS RAPHAËL ZWEIDLER ?

Visitez la boutique en ligne : raphaelzweidler.com

Visitez la boutique en ligne de la Fabrique 1840 de Simons

Suivez Raphaël Zweidler sur Instagram

Raphaël Zweilder crée des pièces sur mesure.

Pour en savoir plus : contactez-le ici

Tout comme Raphaël, vous aimeriez participer à l’Accélérateur des artisan·e·s du Québec?

Soumettez votre candidature jusqu’au 7 février 2023 à 17h.