fbpx

Marketing

Définir l’identité visuelle de son entreprise

Article de blogue

Partager

Temps de lecture : 5 minutes

La marque et son identité visuelle vont de pair. Formes, palette de couleurs, choix de typographie : ils communiquent un même message, et ce à travers tous les outils de communication. Par conséquent, le processus de définir son identité visuelle en est un de réflexion sur la marque, d’abord et avant tout. Afin de préparer tout·e entrepreneur·e à ce que sa marque prenne forme visuellement, et de manière cohérente, notre équipe s’est entretenue avec Véronique Lafortune, spécialiste en image de marque et fondatrice de l’agence Billyclub. 

Qu’est-ce qu’une identité visuelle? 

Véronique : L’identité visuelle est l’expression graphique allouée à l’exercice de réflexion de la marque. Ou dit plus simplement, la communication visuelle d’une entreprise. Elle constitue autant la stratégie de la marque, les piliers de la marque, sa tonalité, ses valeurs, son nom, son esthétisme, ainsi que sa signature graphique. 

Par où commencer pour définir l’identité visuelle de son entreprise? 

Véronique : Tout d’abord, il y a un travail de recherche à entamer. On doit se questionner et définir précisément les objectifs et problèmes à résoudre. Le fait de choisir certains mots-clés pour le projet permet de rester aligné à la marque jusqu’à la fin de l’exercice et de solidifier la création visuelle qui sera développée en aval. Ces mots-clés visent à exprimer les piliers de la marque, c’est-à-dire ce sur quoi repose la marque, son essence. Ces mots doivent susciter les émotions à transmettre visuellement.

En définissant clairement les messages et les mots-clés qui entourent le projet, on crée un terrain de jeu pour la marque. Ensuite, la conception de pistes injectera une dose de vie, d’émotion et d’esthétisme aux idées ciblées en traduisant les résultats de la recherche et de l’alignement de manière visuelle. 

Puis, s’en suivra l’exécution graphique, soit la production des outils à travers lesquels la marque sera représentée. Ces outils, ils rassemblent les éléments suivants : logo, icône, typographies, univers visuels, palettes de couleurs. On veut qu’ils soient faciles à utiliser et conformes à la charte graphique, soit le document dans lequel est rassemblé l’ensemble des normes graphiques de la marque. Si celle-ci s’exprime de façon cohérente et claire dans toutes ses applications, elle sera plus forte.   

Quelles questions doit-on se poser pour définir l’identité visuelle de sa marque?

Véronique : Il faut se questionner sur l’entreprise, les clients et le projet, afin de définir sa marque. En répondant à un maximum de questions, on remarquera que les mêmes intentions ressortent. Le but de cet exercice est de comprendre comment la marque s’exprime et de quelle ambiance elle est entourée. On doit préciser les mots-clés qui émergent, les assumer pour ensuite construire une fondation qui sera authentique.   

  1. Quelle est l’histoire de votre entreprise? 
  2. Êtes-vous capable d’expliquer rapidement ce que vous faites? 
  3. Qui sont vos compétiteur·trice·s? 
  4. Qu’est-ce qu’ils font bien et moins bien? 
  5. Vos client·e·s, qui sont-ils/elles? 
  6. Que veulent-ils? Qu’est-ce qu’ils aiment? 
  7. Qu’est-ce que vous voulez leur dire? 
  8. Quels sont les mots pour les décrire? 
  9. Votre projet, pourquoi vous le faites?
  10. Quelle est votre motivation? 
  11. Que souhaitez-vous faire avec votre nouvelle image? 
  12. Quels sont vos objectifs avec votre projet? 
  13. Qu’est-ce qui en fera un succès?
  14. Quelles sont les entreprises qui vous inspirent et qu’aimez-vous de ce qu’elles font? 
  15. Est-ce qu’il y a des considérations à prendre pour votre projet? 

  On peut aussi s’amuser avec les questions comme : 

  • Si la marque était une personnalité connue, qui serait-elle?  
  • Si la marque était une chanson, laquelle serait-elle?  
  • Si on devait mettre une seule couleur pour représenter le projet, laquelle serait-elle?  
  • Si la marque était une heure de la journée, laquelle serait-elle? 
Quels sont les faux pas à éviter?

Véronique : Il est important de commencer avec une vision claire du projet et d’être capable de bien exprimer, à l’aide de mots, les intentions et les émotions à injecter dans l’identité visuelle. L’exercice de création de marque demande beaucoup de temps, alors il faut le prévoir. Lorsque qu’on développe une identité visuelle dans un studio de création, le processus peut prendre jusqu’à 9 semaines.

  • Veiller à la qualité d’exécution 
  • Bien choisir avec qui on travaille dans ce processus
  • Déterminer ses attentes et les considérations du projet 
  • Communiquer de manière efficace en épurant les messages
À partir de quel moment est-ce le temps d’actualiser son identité visuelle? 

Véronique : Lorsqu’on n’arrive plus à communiquer nos intentions de marque ou encore, lorsque notre marque ne reflète plus ce qu’on est, il est temps de revisiter les intentions derrière celle-ci. 

Quels sont les défis et enjeux qu’entraînent le changement d’identité visuelle?  

Véronique : Les entrepreneur·e·s ont souvent peur que les client·e·s attaché·e·s à la marque soient bousculé·e·s par le changement d’identité visuelle. Si l’exercice est bien fait et reflète entièrement les intentions, la clientèle qui suit déjà le projet sera excitée de cette évolution de la marque. Par contre, si ce changement est mal exécuté, mal réfléchi et non justifiable, il risque de lui déplaire et engendrer des conséquences négatives sur la notoriété de marque.  

  • Assumer pleinement le changement d’identité visuelle 
  • Veiller à ce que le changement d’identité visuelle ne compromette pas l’essence du projet 
  • Projeter de la cohérence à travers toutes plateformes de communication ainsi que dans le développement des produits 
  • Prévoir la transition vers la nouvelle identité visuelle 
  • Revoir les outils de communication afin qu’ils soient conformes à la nouvelle direction visée
Quelles sont les marques dont l’identité visuelle t’inspire? 

Glossier 
La marque est cohérente à travers toutes les plateformes de communication. Les exécutions sont bien réfléchies et parfois surprenantes, mais elles restent alignées à la personnalité de la marque. 

Club kombucha 
Le message est simple, clair, et les émotions sont bien véhiculées.  La marque est facile à reconnaître, elle marque l’esprit.   

Vinvinvin 
Son univers est ludique, mais raffiné, à l’image du lieu.  

Menaud
Les forces du projet sont la simplicité, l’élégance, la cohérence de l’ambiance et le souci du détail. Aussi, en créant une bouteille, Menaud a pu se démarquer de sa catégorie.  

Pour avoir un aperçu du processus de définition d’une identité visuelle vu par des entrepreneur·es, nous nous sommes entretenues avec les fondatrices d’atelier b, qui nous ont raconté comment elles ont conceptualisé l’identité visuelle de leur marque afin qu’elle imprègne les esprits de manière durable.


Découvrez notre article Définir une identité visuelle : l’histoire derrière atelier b

Crédit de la photo en bannière (L.L.Y Atelier) : Vincent Castonguay

Crédits des photos subséquentes (Hôtel Particulier / Esser / Caulis) : Felix Renaud

Aidez-nous à améliorer le contenu

Capsule vidéo

Clientèle-cible · Étude de cas #3

Poursuivre ma lecture

Nouveau programme d'attraction

Vers la création d'un véritable quartier artisan à Lac-Mégantic