Marketing

L’infolettre

Article de blogue

Partager

Bien qu’elle s’apparente au circulaire livré à domicile, l’infolettre est électronique et personnalisée selon les préférences du client. Il lui revient de décider auprès de quelles marques il souhaite s’inscrire afin de recevoir les communications par la suite. Pour tout artisan entrepreneur, cet outil représente une opportunité de créer un rapport personnel, direct et fréquent avec votre clientèle-cible, par l’entremise de leur boîte de courriels.

Alors que la visibilité des communications sur les réseaux sociaux repose sur un algorithme en constante évolution et du financement derrière les publications, l’infolettre a l’avantage de se rendre directement dans la boîte de courriels de vos abonnés. Tout en assurant une présence sur les réseaux sociaux, cet outil s’avère à la fois complémentaire et indispensable à la conversion de lecteurs intéressés en clients fidélisés.

Pour augmenter vos chances de convertir les lecteurs de votre infolettre en clients, nous vous présentons les grandes lignes qui vous aideront à optimiser ce canal de communication prometteur.

Les destinataires

Comme dans le cas de chaque communication, la première étape est de se demander : qui est visé par votre message?

Pour commencer, vous pouvez regrouper tous vos abonnés dans la même liste d’envoi. Mais éventuellement, l’idéal est de segmenter vos abonnés selon leurs caractéristiques afin de leur proposer un message et un parcours personnalisé selon un objectif précis.

Sont-ils à l’étape de s’intéresser à vos produits? Si oui, présentez les valeurs de votre entreprise, son histoire, etc. Sont-ils déjà consommateurs? Le cas échéant, récompensez leur fidélité!

Votre stratégie d’envoi peut même être automatisée. Que ce soit pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux inscrits ou encore envoyer un message de rappel aux clients qui ont quitté votre site internet alors que leur panier était rempli, les envois automatisés vous feront gagner du temps et porteront fruit au long terme.

Dans tous les cas, votre base de données vaut une mine d’or. Chaque occasion que vous rencontrez est une opportunité de recueillir les adresses courriels de votre clientèle-cible. Maximisez donc les opportunités de recevoir un maximum d’abonnés à votre infolettre en provenance de votre site internet, Facebook, Instagram, et même en boutique.

Et si vous le pouvez, investissez dans le coût d’acquisition. Que ce soit à travers une publicité un concours ou un rabais spécial, recevoir des adresses courriels de personnes intéressées par votre marque en vaudra amplement l’investissement.

La plateforme

Nous vous recommandons Mailchimp pour deux raisons. La première est que cette plateforme évite que votre envoi ne se retrouve dans les pourriels de vos nouveaux abonnés. La deuxième raison est que son usage est gratuit si vous moins de 2000 inscrits. Comme le tarif dépend du nombre de destinataires, n’hésitez pas à retirer de vos listes les abonnés qui ne vous lisent plus depuis des mois.

Nous vous recommandons ainsi de débuter par Mailchimp puis de magasiner d’autres fournisseurs lorsque vous aurez des statistiques de comparaison après plusieurs envois. Pour vous guider dans vos recherches de fournisseurs, SendInBlue, MailerLite, CyberImpact ou encore Omnisend sont d’autres plateformes d’envoi d’infolettre à considérer.

Le titre 

Tout commence par un titre accrocheur. Qu’est-ce qui trame dans la tête de vos clients? Pensent-ils à Noël qui approche? Aux cadeaux qu’ils doivent acheter pour leurs proches? Assurez-vous que votre titre soit pertinent, et qu’il suscite la curiosité. Grâce à ces qualités, vos destinataires ne pourront s’empêcher de cliquer sur le courriel pour vous lire. Le titre, c’est ce qui détermine cette première action. Ça passe ou ça casse.

N’oubliez pas les emojis! Avec leurs couleurs pimpantes, ils feront en sorte que votre infolettre se démarquera parmi le décor noir et blanc de la boîte à courriels de vos destinataires.

Le message

Quel objectif justifie l’envoi de votre infolettre? Comment se traduit-il en message dans le corps du texte? Les gens ont peu de temps à vous accorder, et ne liront peut-être pas votre texte en entier. La concision et la simplicité du message sont alors de mise.

Comme le veut l’adage « une image vaut mille mots », misez sur la qualité, la popularité de vos produits et de leur présentation. Pour ce qui est de la mise en forme, celle-ci est secondaire. En effet, si certains de vos produits ne se vendent pas en général, il est fort à parier que l’infolettre ne changera pas la donne. Ici, le contenu prévaut sur la forme, alors présentez vos valeurs sûres sous leur meilleur jour.

Comme tout bon objectif doit être mesurable, celui-ci doit se traduire par un appel-à action court, clair et précis. De quelle manière le parcours des lecteurs doit-il se poursuivre une fois qu’ils ont ouvert votre courriel? Vers votre nouvelle collection présentée intégralement sur votre site internet? Vers vos réseaux sociaux? À vous de décider!

La constance

Pour que les clients associent un produit à une marque en particulier, de la constance dans le temps est nécessaire. Les retombées de votre envoi d’infolettre (visites sur votre site internet ou en boutique, transactions effectuées) ne se constateront pas toujours immédiatement.

Cela dit, lorsque vos clients voudront acheter un cadeau pour leur proche, vous serez en première position dans leur tête, puisqu’ils auront lu votre nom de marque dans le boîte à courriel toutes les semaines ou tous les mois. L’important est donc d’être fidèle à la fréquence d’envoi déterminée.

L’effet de rareté

Rappelez-vous que les clients n’achètent pas vos produits, mais plutôt les valeurs qu’évoquent votre marque. Le fait de raconter l’histoire derrière ceux-ci, par exemple les matériaux utilisés ou encore les procédés mis en oeuvre informe le client de la valeur de vos créations et en justifie en coût.

Miser sur l’effet de rareté des rabais s’avère efficace, en plus de préserver la notoriété de vos produits. 

Si vous offrez un rabais six semaines avant le Black Friday, cette promotion risque de nuire à vos ventes le jour J. Certaines entreprises artisanales ont rapporté qu’un modeste 15% offert en cette journée déterminée était suffisant pour inciter l’achat puisque les clients croient qu’il s’agit du seul moment de l’année où un rabais leur sera offert.

L’analyse de performance 

Il s’agit du retour sur l’objectif initial de votre envoi. A-t-il porté fruit? Deux données sont révélatrices à cet égard. D’abord, le taux d’ouverture, soit le nombre de lecteurs qui ont ouvert votre courriel / le nombre total d’envois. Si vous vous situez entre 15% et 25%, cela vous indique que votre titre a été accrocheur et que votre liste d’abonnés est réceptive à votre marque. La deuxième donnée à calculer est l’engagement qu’ont généré par votre appel-à-action et vos produits présentés. Elle se traduit par le nombre de clics / le nombre total d’envoi * 100.

L’important est de tirer des conclusions de vos envois dans le but d’optimiser votre stratégie par la suite. Vous pouvez aussi effectuer des tests A/B auprès d’un échantillon de votre clientèle-cible puis par la suite créer une campagne à partir de votre version d’infolettre qui aura été la plus efficace en amont.

Aidez-nous à améliorer le contenu

Modèle de document

Modèle de calendrier éditorial pour artisan

Poursuivre ma lecture