Marketing

Clientèle-cible · Étude #3

Capsule vidéo

Partager

Dans le cadre de l’édition virtuelle de la Tournée des artisans ayant pour thème Définir sa clientèle-cible : à la base d’un marketing efficace, nous nous sommes entretenus avec les panélistes invités. Quatre études de cas ont été réalisées pour vous inspirer et vous outiller sur les démarches de ces généreux artisans entrepreneurs. 

Installée à Amos en Abitibi-Témiscamingue, sa région d’adoption, la joaillière d’origine gaspésienne Caroline Arbour fabrique des bijoux en or et en argent pour SCARO, entreprise qu’elle a fondée il y a seize ans. Ce qui l’a charmée de l’Abitibi, ce sont les gens qu’elle considère comme de vrais défricheurs, dont elle apprécie le désir de vivre-ensemble. Des collaborations y ont vu le jour avec Noc Design, entreprise de maroquinerie, et le poète Nicolas Lauzon. Au-delà des gens, Caroline apprécie de l’Abitibi le vent du Nord qui souffle à ses oreilles comme un hymne à la vie… Elle la surnomme la terre des possibles!

Cette région et sa nature, qu’elle trouve sauvage, brute, riche et surprenante est une véritable source d’inspiration. D’ailleurs, elle a fait du scarabée l’emblème de sa marque et la forme récurrente de ses bijoux. Ses valeurs d’authenticité et de passion, véhiculées autant à travers ses créations que les descriptions qui les accompagnent, caractérisent également sa clientèle-cible et résonnent avec elle. 

Pour communiquer avec ses clients, des infolettres sont envoyées régulièrement, présentant les nouveaux produits de manière poétique et assumée. Cette stratégie lui permet de générer un trafic important sur son site internet sur lequel elle affiche ses collections de bijoux. Intuitive et déterminée, elle mise davantage à rejoindre les amis de sa clientèle qui partagent ses valeurs plutôt que de viser une clientèle distincte.

Aidez-nous à améliorer le contenu

Modèle de document

Modèle de calendrier éditorial pour artisan

Poursuivre ma lecture